Comment améliorer l’accès aux soins psychiatriques en France ?

Comme évoqué dans l’article précédent (« Troubles psychiques : à qui s’adresser ? »),  la compréhension et l’accès aux soins psychiques reste difficile en France, comme d’ailleurs dans la plupart des pays. La situation de crise que connait la psychiatrie et les insuffisances de personnels qui sont dénoncées par tous depuis plusieurs années ne facilitent bien sûr pas les choses. Mais il est évident que des prises en charge plus précoces et mieux organisées auraient l’avantage, en plus de soulager les souffrances des personnes concernées, d’éviter des complications et donc de réduire les besoins de soins et les dépenses ultérieures.

Dans cette optique, trois séries de mesure me paraissent essentielles, et pourraient être intégrées aux réformes annoncées pour la santé mentale en France.

La première serait de proposer, dans chaque département, une cartographie et un annuaire des structures à contacter en fonction de son lieu de vie et des difficultés rencontrées. Un site internet bien géré permettrait assez facilement de répondre à ce besoin, et certaines solutions de ce type existent déjà dans certains territoires, par exemple le site Psycom en Ile-de-France, même s’il faudrait les rendre encore plus pratiques d’utilisation.

La seconde réforme importante serait la mise en place, également dans chaque département, d’une réponse téléphonique disponible 24h sur 24 pour les situations d’urgence. Le 15 pourrait continuer à jouer ce rôle, mais à condition de renforcer les équipes des SAMU par des professionnels spécialisés dans la réponse téléphonique à ce type de situation car cette activité prend du temps et nécessite des compétences particulières.

Enfin, les besoins ne cessant de croitre, il est nécessaire d’augmenter l’offre de soins dans différents domaines de la santé mentale pour réduire les délais de réponse et améliorer les moyens de prise en charge. Pour compléter les moyens existant, et notamment les prises en charge en psychiatrie libérale qui constituent un maillon essentiel, il faudrait renforcer les centres de consultation, notamment les CMP et ceux qui s’adressent à des situations d’âge ou de pathologies plus spécifiques comme les maisons de l’adolescent ou les centres experts. Il faut aussi absolument inclure les psychologues libéraux dans l’offre de soins prise en charge par l’assurance maladie. Les psychothérapies sont en effet les solutions les plus utiles dans nombre de souffrances psychiques, mais elles restent inaccessibles à beaucoup de personnes du fait du non remboursement des consultations de psychologues.

Antoine PELISSOLO, Mars 2019

 

Un commentaire sur “Comment améliorer l’accès aux soins psychiatriques en France ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s